À partir du 1er juillet, nos conseillers sont à votre écoute par téléphone et par email et également en présentiel, sur rendez-vous, quelle que soit votre question, quelle que soit votre démarche.  En savoir plus.

Une question sur le droit passerelle ?  Consultez notre FAQ.

À partir du 1er juillet, nos conseillers sont à votre écoute par téléphone et par email et également en présentiel, sur rendez-vous, quelle que soit votre question, quelle que soit votre démarche.  En savoir plus.

Une question sur le droit passerelle ?  Consultez notre FAQ.

Je vérifie mon droit à exercer

La décision est prise, j’ai choisi la forme juridique de mon activité de sage-femme indépendante : je me lance soit en tant que personne physique, soit en tant que personne morale.
Mais ai-je d'ores et déjà le droit d'exercer ?

Mon accès à la profession de sage-femme

Pour effectuer des soins en tant que sage-femme indépendante, je m’assure de mon droit d’exercer.

Je suis détenteur :

  • Du diplôme légal de sage-femme. Quoi de plus normal !
  • Du visa de mon diplôme auprès du SPF Santé publique.
  • Du numéro d'identification à l'INAMI, si je souhaite travailler dans le cadre de l'assurance soins de santé.
  • D'une assurance responsabilité civile.

Besoin d’un coup de pouce ?

Je prends rendez-vous auprès d'UCM pour toutes mes démarches administratives.
Un seul conseiller pour mon inscription à la Banque-carrefour, mon affiliation à la Caisse d'assurances sociales UCM, la publication des actes de ma société au Moniteur belge... 

Facile, non ?

Si j'ai décidé d'exercer mon activité en société, je dois maintenant en publier les actes au Moniteur belge !

A chaque étape de la vie de ma société, UCM est présent pour m'accompagner dans mes démarches.

Par facilité, je lui confie donc la publication de mes actes au Moniteur belge.

 

 

Homme tips 2

ASTUCE

Vous voulez être conventionnée pour exercer dans le cadre de l’assurance soins de santé ? N’oubliez pas d’en faire la demande auprès de l’INAMI.