Je vérifie mon droit à exercer

La décision est prise, j’ai choisi la forme juridique de mon activité de pharmacien indépendant : je me lance soit en personne physique, soit en société.
Mais ai-je d'ores et déjà le droit d'exercer ?

Mon droit d'exercer

Pour ouvrir ma propre officine, m’associer avec un confrère ou exercer en réseau en tant que pharmacien, je m’assure de mon droit d’exercer la pharmacie.

Je suis détenteur de :

  • Du diplôme légal en sciences pharmaceutiques ! Quoi de plus normal...
  • Du visa de mon diplôme auprès du SPF Santé publique.
  • De l’attestation et de mon carnet de stage
  • Du numéro Inami.
  • D'une assurance responsabilité civile.
  • Mon certificat de bonne vie et mœurs.
  • Mon inscription au tableau de l’Ordre des pharmaciens.
  • Mon visa auprès de la Commission médicale provinciale où mon activité principale de pharmacien indépendant aura lieu.
  • Mon numéro d’identification à l’Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS).
  • Ma carte professionnelle SAM (Security access module) pour pouvoir lire les données de la carte SIS de mes clients.
  • Mon enregistrement auprès de l’AFSCA.

Si je souhaite pratiquer le système du tiers payant, je prévois également :

  • Mon affiliation à un office de tarification agréé.
  • Mon adhésion à la Convention entre les pharmacies et les organismes assureurs.

Besoin d’un coup de pouce ?

Je prends un seul rendez-vous auprès d'UCM pour toutes mes démarches administratives.
Un seul conseiller pour mon inscription à la Banque-carrefour, mon affiliation à la Caisse d'assurances sociales UCM, la publication des actes de ma société au Moniteur belge... 

Facile, non ?

Si j'ai décidé d'exercer mon activité en société, je dois maintenant en publier les actes au Moniteur belge !

A chaque étape de la vie de ma société, UCM est présent pour m'accompagner dans mes démarches.

Par facilité, je lui confie donc la publication de mes actes au Moniteur belge.

 

 

Homme tips 2

ASTUCE

Vous souhaitez vendre des articles de petite bandagisterie dans votre officine ? N’oubliez pas de demander votre agrément spécial auprès de l’INAMI.